Soutenance de thèse : Cécile Armand

Le mardi 27 juin 2017, Cécile Armand soutiendra sa thèse de doctorat intitulée : « Placing the history of advertising » : une histoire spatiale de la publicité à Shanghai (1905-1949). Cette thèse a été préparée sous la direction de Christian Henriot (Aix-Marseille Université) et Carol Benedict (Georgetown University, Washington, D.C.). La soutenance aura lieu dans la salle des thèses à l’ENS de Lyon (site Monod).

Résumé de la thèse :

Directement inspirée de P. Ethington et son projet de « situer le passé » placing the past), cette thèse adopte une démarche spatiale pour « rematérialiser », « réincarner » et « repolitiser » l’histoire de la publicité à Shanghai (1905-1949), à la fois dans la presse locale (Shenbao, North China Daily News) et dans les rues de la ville. Refusant tout usage métaphorique de l’espace, cette thèse emprunte aux différentes « sciences de l’espace » pour tourner autour de l’objet publicitaire et l’appréhender dans ses multiples dimensions. Dans la première partie, la démographie et géopolitique sont convoquées pour prendre la mesure des populations et des territoires publicitaires (chapitres 1 et 2). La deuxième partie propose une sociologie des acteurs de la profession naissante (chapitre 3) et de la production/consommation (chapitre 4) afin de démonter la « fabrique » publicitaire. La troisième partie ouvre un observatoire de ses paysages et saisit les espaces publicitaires comme un « laboratoire » de la « modernité » à Shanghai (chapitres 5 et 6). La dernière partie s’efforce de remettre l’histoire spatiale en mouvement en retraçant les circulations et les rythmes publicitaires (chapitres 7 et 8). Au-delà, la démarche spatiale de cette thèse vise à « faire une place » à l’objet publicitaire dans l’historiographie. Nourrie de matériaux divers (presse, archives, photographies, croquis, cartes, statistiques), elle propose une alternative à l’histoire des représentations et apporte un autre éclairage sur l’histoire urbaine. Articulée à une plateforme ad hoc (MADSpace) (http://madspace.org/) qui en est le prolongement hypertextuel, cette thèse ouvre une réflexion sur les nouvelles manières de faire et d’écrire l’histoire à l’ère numérique.

Devant le jury composé de :

  • BENEDICT, Carol, History Professor, Georgetown University, Washington, D.C. (Etats-Unis).
  • CHESSEL, Marie-Emmanuelle, Directrice de Recherche, CNRS – Centre de Sociologie des Organisations, Paris
  • HENRIOT, Christian, Professeur, Aix-Marseille Université.
  • PAULES, Xavier, Maître de Conférences, EHESS, Paris.
  • PINOL, Jean-Luc, Professeur émérite, ENS de Lyon, Lyon.
  • VOLAIT, Mercedes, Directrice de Recherche, CNRS – INHA, Paris.

Wenhuibao (Shanghai): Interview de Chr. Henriot

Le Wenhuibao (文汇报) a publié le 13 juillet 2013 une longue interview de Christian Henriot (安克强) par la journaliste Ren Siwen (任 思 蕴) sur les recherches historiques sur Shanghai, les technologies numériques et l’utilisation des SIG en histoire. L’entretien (en chinois), intitulé «地理 信息 系统 是 关涉到 想象力 的 技术 » (Les SIG sont une technologie qui concerne l’imagination) est paru dans la rubrique «Wenhui Scholars» (文汇 学 人)  du journal. Le Wenhuibao est un quotidien général fondé en 1937. Propriétaire de plusieurs titres, c’est actuellement le plus grand groupe de presse chinois et il dispose de la plus grande circulation  dans la région de Shanghai.

INSHS Highlight

Dans sa dernière livraison de novembre 2012, la Lettre de l’INSHS consacre un article au projet Virtual Shanghai et ses prolongements multiples vers d’autres aires géographiques (Saigon, Beijing, Tianjin) ou d’autres modalités de visualisation des données (Immersive Virtual Shanghai). La publication de cet article dans la Lettre de l’INSHS permet de faire connaître les réalisations dans lesquelles sont engagés plusieurs chercheurs et ingénieurs de l’IAO, dans la foulée du projet initial porté par Christian Henriot, et d’accroître la visibilité de l’IAO au niveau national. Le Lettre est diffusée à tous les membres des unités SHS du CNRS.

Séminaire « L’histoire à l’ère du numérique » à Shanghai

Dans le cadre d’une action de coopération CMIRA (Explora Pro) soutenue par la Région Rhône-Alpes, l’IAO organise un cycle de formation avec le Département d’histoire d’East China Normal University (华东师范大学) sur les défis et les enjeux des humanités numériques. Le responsable de la formation, Christian Henriot (Université Lumière-Lyon 2), assure un séminaire intensif de six semaines du 13 avril au 28 mai. Le séminaire est ouvert à tous les étudiants avancés (M1-M3) de l’école doctorale de sciences sociales. Le contenu  et les matériaux du cours sont disponibles sur le site de cours de l’enseignant.

Séminaires de M2 – Christian Henriot

Pour l’année 2010-2011,  Christian Henriot ouvre deux séminaires nouveaux :
– « L’histoire à l’ère du numérique« 
[Approches spatiales de l’histoire], avec Pierre Vernus (Lyon 2).

Le programme des deux séminaires est en ligne sur la page des cours de Christian Henriot.

Ces séminaires sont destinés à la formation d’historiens, mais ouverts à tous dans la mesure où les enjeux examinés (le numérique, l’espace) concernent toutes les disciplines.