Soutenance HDR : Fabienne Jagou

Le mardi 13 juin à 14h, à la Maison de l’Asie, Grand salon, 22 avenue du Président Wilson, 75116 Paris, Mme Fabienne Jagou, membre de l’École française d’Extrême-Orient, rattachée à l’Institut d’Asie Orientale, soutiendra son habilitation à diriger des recherches intitulée : Les représentations chinoises du Tibet aux époques moderne et contemporaine.

Les travaux présentés révèlent la complexité des relations entre la Chine et le Tibet aux époques moderne et contemporaine. Ma recherche s’est d’abord orientée vers l’évaluation du territoire du Tibet telle que la percevaient et la définissaient les Chinois. Ensuite, elle a porté sur la façon dont Chinois et Tibétains appréhendaient leurs pouvoirs mutuels afin d’analyser la nature de leur relation institutionnelle. Elle a abouti à une réflexion sur les organes administratifs chinois et tibétains concernant la gestion de leurs rapports afin d’en proposer une nouvelle définition et de poser la question de l’existence d’administrations spécifiques. À cette approche historique et politique s’est ajoutée une étude socio-historique de phénomènes religieux contemporains, qui propose une nouvelle interprétation chinoise du Tibet et qui montre une adaptation du bouddhisme tibétain au milieu culturel chinois.

Membres du Jury :
Matthew Kapstein, EPHE, directeur d’habilitation
JI Zhe, INALCO
Christian Lamouroux, EHESS
Charles Ramble, EPHE
Peter Schwieger, Université de Bonn

Dictionnaire historique du Japon – nouvelle revue en ligne sur Persée

Dictionnaire historique du Japon est désormais consultable en ligne sur Persée : http://www.persee.fr/collection/dhjap

Le Dictionnaire historique du Japon, publié par la Maison franco-japonaise entre 1963 et 1995, en 20 fascicules, s’appuie sur les travaux d’historiens japonais, réunis dans un comité de rédaction (présidé successivement par MM. IWAO Seiichi, IYANAGA Teizô et ISHII Susumu). C’est un ouvrage de référence unique en son genre en langue occidentale. Il est divisé en 23 grands thèmes, eux-mêmes scindés en sous-thèmes : « Périodisation, calendrier », « Préhistoire et protohistoire », « Institutions politiques », « Fiscalité et système des terres », « Législation, justice et police », « Maison impériale », « Guerriers », « Affaires militaires et guerres », « Guerres civiles, troubles et incidents », « Relations extérieures et diplomatie », « Pays étrangers », « Géographie », « Agriculture, productions, industrie », « Commerce communications et moyens de transport, économie et finances, monnaie », « Religions, croyances populaires, célébrations, mythologie », « Enseignement, écoles de pensée », « Sciences et médecine », « Arts et beaux-arts, théâtre et musique », « Archives, historiographie, diplomatique », « Langues », « Littérature », « Édition, presse » et « Société ».

Ce dictionnaire s’appuie sur des ouvrages scientifiques japonais reconnus par le milieu académique, en particulier le Nihon-shi shôjiten (Petit dictionnaire de l’histoire japonaise) de SAKAMOTO Tarô (Éditions Yamakawa, 1953 ; nombreuses rééditions postérieures) et une dizaine d’autres publications majeures.

Séminaire interdisciplinaire d’histoire économique – Questions sur l’économie de la Chine (XIe et XIIe / XVIe-XIXe siècles)

Le mardi 25 avril – de 16h à 19h, Christian Lamouroux et François Gipouloux vont intervenir dans le cadre du  séminaire interdisciplinaire d’histoire économique (CIHAM, HiSoMA & LARHRA)

MOM Salle Reinach –  entrée par le 86 rue Pasteur – Lyon 7e.

Christian Lamouroux : « Les marchés et l’intégration des économies régionales dans la Chine des XIe et XIIe siècles »
Après une introduction consacrée aux historiographies chinoise,   japonaise et occidentale,   qui analysent l’histoire économique de la Chine entre le début du second millénaire et la fin de l’empire en 1911, on abordera une de leurs thématiques centrales : la question du marché et des marchés. Il s’agira d’éclairer deux points : y a-t-il eu une révolution médiévale en Chine ? Un marché a-t-il existé à l’échelle de l’empire ? »

François Gipouloux : « Une histoire économique comparée Europe Chine est-elle possible ? Réflexions préliminaires sur la trajectoire spécifique des institutions économiques chinoises à la fin de l’époque impériale,  XVIe-XIXe siècle »
Cette présentation s’attachera à explorer la trajectoire spécifique de quelques institutions économiques chinoises à travers l’exemple de 3 réseaux régionaux de marchands (Fujian, Anhui et Shanxi) sur une période qui va du XVIe au XIXe siècle. Elle revisitera la thématique de la ‘grande divergence’ développée par Pomeranz en prenant en considération la question suivante: alors que l’économie de marché dans la Chine impériale tardive est florissante et que les riches marchands prolifèrent,  pourquoi l’accumulation et la transmission du capital est-elle aussi problématique ? »

Séminaire de l’IAO : Luca Gabbiani


« La dynastie Qing (1644-1911) et sa « nouvelle histoire » – Essai de synthèse autour d’un débat historiographique et de ses enjeux »

Luca Gabbiani, maître de conférences à l’EFEO (UMR 8173 « Chine, Corée, Japon »)

Vendredi 07 avril 2017, Salle de réunion de l’IAO (R66), de 14h à 15h30

Résumé : La dynastie Qing est la dernière à avoir régné sur la Chine impériale. Depuis un bon demi-siècle, les historiens ont activement revisité la période en s’appuyant sur l’immense réservoir documentaire qu’elle nous a laissé. Le propos de cette intervention sera centré sur les débats qui ont secoué le monde des spécialistes de l’histoire de cette dynastie depuis une vingtaine d’année autour de la notion de « nouvelle histoire Qing » (New Qing History), façonnée aux États-Unis dans le sillage de l’essor, sur place, des études mandchoues. Nous nous efforcerons de dresser un bilan de cette entreprise et nous nous interrogerons sur les enjeux historiographiques qui ont divisé – et continuent de le faire – les historiens, notamment en Chine continentale et aux États-Unis, autour du programme et des méthodes de cette nouvelle approche de l’histoire Qing. Pour clore cette synthèse, nous tenterons d’esquisser dans ses grandes lignes la forme que pourrait prendre une histoire de la dynastie Qing intégrant les avancées issues de ces débats.

Workshop Korean Archaeology and Cultural Heritage

Dans le cadre du séminaire pluridisciplinaire du Centre de Recherches sur la Corée (CRC), un atelier en deux parties sur l’archéologie et le patrimoine culturel de la Corée aura lieu :

Workshop « Korean Archaeology and Cultural Heritage »
Le vendredi 17 mars 2017, de 14h00 à 17h30
Maison de l’Asie (Grand salon), 22 avenue du Président Wilson, 75116 Paris

Cet atelier sera précédé par une conférence d’Arnaud Nanta (CNRS – IAO) dans le cadre du séminaire « Sciences et savoirs de l’Asie orientale dans la mondialisation » :

« La recherche archéologique et la compilation de l’histoire menées par le Japon en Corée colonisée (1905-1938) »
Le mardi 14 mars 2017, de 15h00 à 17h00
Salle Élisabeth Allès (681), Bât. Le France, 190-198 avenue de France, 75013 Paris

PROGRAMME

14 March 2017, 15h00-17h00

Introductory conference by Arnaud NANTA (CNRS – IAO): La recherche archéologique et la compilation de l’histoire menées par le Japon en Corée colonisée (1905-1938)
Venue: Salle Élisabeth Allès (681), Bât. Le France, 190-198 avenue de France, 75013 Paris

17 March 2017, 14h00-17h30
Venue: Centre de recherches sur la Corée (CRC)
Maison de l’Asie (Grand salon) – 22 avenue du Président Wilson, 75116 Paris

14h00-14h30: Luis BOTELLA (University of Malaga)
Achieving Professional Credentials: South Korean Archaeology and University Degrees (1945-1979)

14h30-15h00: Linda GILAIZEAU (Mount Fuji World Heritage Center)
A Study of Korean and Japanese Interactions during Protohistory

15h00-15h30: Codruta SINTIONEAN (Babeş-Bolyai University)
Searching for the ‘Original Form’: The Practice of Reconstruction of Architectural Heritage in South Korea

15h30-16h00: Coffee break

16h00-16h30: Bryan SAUVADET (INALCO)
Religious Art in North Korea: The Missing Link in Korean Heritage Studies

16h30-17h00: Ariane PERRIN (UMR 8173)
Repatriating Korea’s Lost Cultural Properties

17h00-17h30: Discussant: Arnaud NANTA (CNRS – IAO)

Le Vietnam depuis 2000 ans – L’Histoire

Couverture_RevueHistorie
Parution du numéro n°62 des Collections de L’Histoire, consacré à l’histoire longue du Vietnam, avec les contributions de deux chercheurs de l’IAO (Christopher Goscha, chercheur associé et François Guillemot, IR à l’IAO). Présentation intégrale du numéro sur le site du magazine : http://www.histoire.presse.fr/

Présentation de l’éditeur

Nul n’a oublié la terrible succession des guerres qui ont ravagé le Vietnam pendant plus de trente ans à partir de 1945 et la diaspora qui en découla. On connait aussi la période coloniale de l’Indochine pourvoyeuse de café et de caoutchouc, et de clichés exotiques. Mais que sait-on des cent tribus originelles, des empereurs Lê et Nguyen, de dame Triêu et des soeurs Trung, les “Jeanne d’Arc vietnamiennes” ? Que sait-on aujourd’hui de cette discrète puissance régionale, toujours communiste dans l’exercice du pouvoir mais ouverte à l’économie de marché ? Les meilleurs spécialistes racontent l’histoire longue du Vietnam.

Par Pierre Asselin, Pierre Brocheux, Christophe Goscha, Pierre Grosser, Annick Guénel, François Guillemot, Andrew Hardy, Michel Hoàng, Pierre Journoud, Anne-Marie Moulin, Philippe Papin, Emmanuel Poisson, Dominique Rolland, Hugues Tertrais, Benoît de Tréglodé.

Wenhuibao (Shanghai): Interview de Chr. Henriot

Le Wenhuibao (文汇报) a publié le 13 juillet 2013 une longue interview de Christian Henriot (安克强) par la journaliste Ren Siwen (任 思 蕴) sur les recherches historiques sur Shanghai, les technologies numériques et l’utilisation des SIG en histoire. L’entretien (en chinois), intitulé «地理 信息 系统 是 关涉到 想象力 的 技术 » (Les SIG sont une technologie qui concerne l’imagination) est paru dans la rubrique «Wenhui Scholars» (文汇 学 人)  du journal. Le Wenhuibao est un quotidien général fondé en 1937. Propriétaire de plusieurs titres, c’est actuellement le plus grand groupe de presse chinois et il dispose de la plus grande circulation  dans la région de Shanghai.

INSHS Highlight

Dans sa dernière livraison de novembre 2012, la Lettre de l’INSHS consacre un article au projet Virtual Shanghai et ses prolongements multiples vers d’autres aires géographiques (Saigon, Beijing, Tianjin) ou d’autres modalités de visualisation des données (Immersive Virtual Shanghai). La publication de cet article dans la Lettre de l’INSHS permet de faire connaître les réalisations dans lesquelles sont engagés plusieurs chercheurs et ingénieurs de l’IAO, dans la foulée du projet initial porté par Christian Henriot, et d’accroître la visibilité de l’IAO au niveau national. Le Lettre est diffusée à tous les membres des unités SHS du CNRS.

Séminaire « L’histoire à l’ère du numérique » à Shanghai

Dans le cadre d’une action de coopération CMIRA (Explora Pro) soutenue par la Région Rhône-Alpes, l’IAO organise un cycle de formation avec le Département d’histoire d’East China Normal University (华东师范大学) sur les défis et les enjeux des humanités numériques. Le responsable de la formation, Christian Henriot (Université Lumière-Lyon 2), assure un séminaire intensif de six semaines du 13 avril au 28 mai. Le séminaire est ouvert à tous les étudiants avancés (M1-M3) de l’école doctorale de sciences sociales. Le contenu  et les matériaux du cours sont disponibles sur le site de cours de l’enseignant.

Séminaire ECNU « Shanghai History in the digital age »

En collaboration avec le département d’histoire d’East China Normal University (华东师大), une formation intensive de deux journées a été organisée les 14-15 septembre 2010 à l’intention des étudiants de master. L’objectif était d’introduire les étudiants aux nouvelles pratiques de l’histoire à l’ère du numérique appliquées à l’étude de Shanghai. En quatre sessions très denses, les étudiants ont exploré le domaine des études visuelles, de l’histoire numérique, des SIG et divers outils de travail collaboratif. Le département d’histoire a produit un recueil des lectures prescrites aux étudiants pour préparer ces sessions. La formation a été assurée par Christian Henriot (Université Lyon 2 – IUF) et Isabelle Durand (CNRS).

Photos@Jiang Jie

Vue de la salle de séminaire

Le mot d'accueil par le prof. Zhang Jishun

 

Nouveau doctorant – Liu Zhe

M. Liu Zhe, diplômé du département d’histoire d’East China Normal University commencera à la rentrée à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon ses recherches en vue de l’obtention du doctorat. Il sera affilié à l’Institut d’Asie Orientale où il travaillera sous la direction de Christian Henriot (Université Lumière-Lyon 2). M. Liu Zhe a réalisé son mémoire de maîtrise sur le monde de l’édition à Shanghai au début des années cinquante avec le professeur Jiang Jin (ECNU). Christian Henriot et Jiang Jin sont ravis d’avoir l’occasion, depuis leurs années à Stanford University, de co-diriger un doctorant sur l’histoire de Shanghai.

People: ATER IAO

A cette rentrée, deux doctorantes de l’IAO, Clémence Andréys et Isabelle Tracol-Huynh, prendront respectivement des fonctions d’ATER à l’Université de Grenoble III et à l’Université Lyon 2. Clémence Andréys achève un travail sur « Qingdao dans l’imaginaire collectif allemand » sous la co-direction de Christian Henriot (Département d’histoire) et de Jacques Poumet (Département d’études germaniques) à l’Université Lumière Lyon 2. Isabelle Tracol-Huynh poursuit également sa thèse avec Christian Henriot sur « La prostitution en Indochine » dont elle a présenté différents  aspects au cours de l’été à l’occasion de conférences internationales. Félicitations à nos deux doctorantes !