Interview de Christian Henriot dans le grand quotidien shanghaien Libération (解放日报)

Dans son édition du week-end du 28 Novembre 2014, le quotidien Libération (解放日报), le journal le plus diffusé de Shanghai (un million d’exemplaires quotidiens), publie une longue interview de Christian Henriot sur les figurines de bois mises en lumière par Ivan Macaux et Christian Henriot, qui seront bientôt présentées au Musée des Tissus et Musée des Arts décoratifs).

L’entretien qui a donné lieu à cette interview  par Mme  Gu Xuewen, éditeur de la section culture du Jiefang ribao,  est issu directement du workshop « Les navires de l’amitié: France-Chine» (中法 友谊 之 舟) co-organisé par l’IAO et l’Institut d’Histoire (SASS) le 25 Septembre 2014 dans le cadre des manifestations du 50e anniversaire des relations diplomatiques entre la France et la Chine. Lors de cette journée, Christian Henriot a présenté une communication sur « Guerre, marine et figurines de bois: l’amiral Jules le Bigot à Shanghai ».  Plusieurs journaux et télévisions avaient couvert la manifestation (interview Shanghai Daily News).

Intitulée «Il y a 76 ans, le mystère des 109 figurines chinoises en attente d’une explication » (76 年前, 109 个 中国 木偶 的 待 解 之 谜), l’interview introduit à l’histoire de la redécouverte de cette collection unique de figurines en bois sculpté produites à  T’ou Sè Wè (土 山 湾 孤儿院), l’orphelinat jésuite de Shanghai, pendant la guerre sino-japonaise. La collection a été offerte à l’amiral Jules Le Bigot, en reconnaissance de son action déterminante pour la protection de la zone de Xujiahui (Zikawei) contre les attaques et empiètements de l’armée japonaise pendant et après la phase aiguë des combats en août-novembre 1937.

L’article porte pour la première fois à la connaissance du lectorat shanghaien l’existence de cette collection unique au monde, qui représente à la fois un exemple unique de la production artistique des ateliers d’art de l’orphelinat de T’ou Sè Wè, une illustration de la culture matérielle chinoise, et une représentation de la vie quotidienne à Shanghai, à la ville et dans les villages alentour. Les 109 figurines constituent une sorte de concentré de « comédie humaine » reconstituée avec finesse et sensibilité par les mains habiles des orphelins-sculpteurs de T’ou Sè Wè.

L’article annonce également que la collection de figurines sera présentée au public pour la première fois depuis sa redécouverte lors d’une exposition spéciale à Lyon (en fait au Musée des Tissus et Musée des Arts décoratifs), avec le soutien du Conseil régional de la Région Rhône-Alpes.

Fall 2014 Symposium : Advertising and Marketing in China

Cécile Armand

Cécile Armand (doctorante) a participé au symposium « Advertising and Marketing in China : Chinese-Western Cultural Encounters (19thc. – Present) » qui s’est tenu les 13-14 novembre 2014 au Center for Asia Pacific Studies, University of San Francisco, California. Sa présentation s’intitulait « The Grapes of Happiness : Selling Sun-Maid Raisins to the Chinese in the 1920-1930s » et portait sur les stratégies commerciales de la compagnie d’origine californienne Sun-Maid Raisins pour adapter ses produits aux consommateurs chinois. De gauche à droite: Karl Gerth (UC San Diego), Cécile Armand (IAO), Tani Barlow (Rice University), et Tom Mullaney (Stanford University).

Plus infos sur le blog Advertising History

Isabelle Tracol-Huynh, lauréate du prix jeune chercheur de la Ville de Lyon

Isabelle Tracol-Huynh, lauréate du prix jeune chercheur de la Ville de Lyon

Chaque année, le prix Jeune chercheur, coorganisé par la Ville de Lyon et l’Université de Lyon, récompense l’excellence et la recherche fondamentale et appliquée des laboratoires lyonnais.

Titulaire en 2013 d’un doctorat d’histoire à l’Université Lumière Lyon 2, dirigé par Christian Henriot, professeur d’histoire contemporaine, Isabelle Tracol-Huynh, rattachée à l’Institut d’Asie orientale (IAO), fait partie des quatre lauréats. Elle se distingue dans la catégorie « Santé globale, qualité de vie et société », parmi une quarantaine de candidats.

Exposition : Scènes de la vie en Chine

Exposition_figurine

« Scènes de la vie en Chine: les figurines de bois de T’ou-Sè-wè »

Musée des tissus et des Arts décoratifs, 34, rue de la Charité, 69002, Lyon
du 5 décembre 2014 au 11 janvier 2015

C’est une malle qui prend la poussière dans une vieille bâtisse du sud de la France. Quand on l’ouvre, on y découvre un trésor. Une centaine de figurines en bois, uniques au monde.

C’est une malle qui raconte une ville et une époque. Shanghai, 1938. On y découvre toute sa diversité, ses classes sociales et ses métiers. Comme si chaque personnage nous invitait à explorer un nouveau recoin de la cité. D’un coup d’œil, on y devine ses loisirs comme ses châtiments, ses joies comme ses peines. En cette fin des années 1930, la guerre entre la Chine et le Japon fait rage et menace les habitants du «Paris de l’Orient».

C’est une malle qui raconte la vie derrière la guerre.

Cette malle nous est parvenue grâce à une rencontre, celle d’un officier de la Marine française et d’apprentis chinois d’un orphelinat jésuite. Une part méconnue de l’histoire qui unit la France et la Chine, désormais éclairée.

Contact : Christian Henriot
Partenaires : Institut d’Asie Orientale, ENS de Lyon , France-Chine 50 ans, CCI, Région Rhône-Alpes, Institut Français, Ministère de la Culture, Musée des tissus et musée des arts décoratifs, Lyon, Grand Lyon, Université de Lyon