Parution d’ouvrage : Dai Viêt, indépendance et révolution au Viêt-Nam

François Guillemot, Dai Viêt, indépendance et révolution au Viêt-Nam. L’échec de la troisième voie (1938-1955), Paris, les Indes Savantes, 2012.


En étudiant l’évolution du Parti National du Grand Viêt-Nam (Đại Việt Quốc Dân Đảng) au sein du mouvement nationaliste vietnamien, ce livre permet de poser un regard neuf sur le processus de la révolution nationale et de la lutte pour l’indépendance dans le Viêt-Nam de la première moitié du XXe siècle. Par le biais d’événements méconnus, d’acteurs négligés par l’historiographie d’État, le rôle politique, la logique et la dynamique du mouvement Đại Việt sont restitués dans le contexte de la période 1945-1954 (guerre néo-coloniale, lutte contre le communisme et front chaud de la guerre froide). Concurrent du Việt Minh pendant la période révolutionnaire, le Đại Việt manqua sa révolution et fut l’une des cibles principales de la répression organisée par le Việt Minh de Hồ Chí Minh contre l’opposition nationaliste révolutionnaire en 1946. De son exil en Chine, il parvint à se reconstituer pour porter l’Empereur Bảo Đại à la tête d’un État national en 1949.

Cependant, sa conquête du pouvoir pour asseoir une « solution Đại Việt » contre une « solution Bảo Đại », jugée pro-française, fut brisée à la fois par le Chef de l’État vietnamien, par les autorités françaises et par le terrorisme communiste. À travers l’histoire de ce mouvement, la logique de la guerre civile dans laquelle se débattit le Viêt-Nam pendant plus de trente ans apparaît plus clairement. Cette contribution majeure à l’histoire du nationalisme vietnamien au XXe siècle offre ainsi une nouvelle grille de lecture de la fameuse « Révolution d’août » de 1945 et du conflit franco-vietnamien.