Shintô et politique dans le Japon contemporain

Thierry Guthmann, chercheur associé à l’Institut d’Asie orientale (CNRS),  vient de publier  un nouvel ouvrage intitulé Shintô et politique dans le Japon contemporain.

À partir de l’ère Meiji, et jusqu’à la fin du second conflit mondial, le shintô d’État, avec l’empereur comme figure de proue, domina la société japonaise. Les Américains, qui occupèrent le Japon jusqu’en 1952, y effectuèrent un grand nombre de réformes en vue de la démocratisation du pays et, parmi celles-ci, ils s’employèrent à démanteler le shintô d’État. Cependant l’entreprise de destruction ne fut pas complète. En effet, si la souveraineté populaire fut clairement établie, l’institution impériale ne fut pas abolie et le sanctuaire Yasukuni, clef de voûte de l’édifice politico-religieux d’avant-guerre, même s’il fut transformé en une institution religieuse privée, existe toujours.

Or, depuis la fin des années 1990, l’idéologie héritée du shintô d’État effectue un retour en force dans le cadre duquel les pèlerinages au sanctuaire Yasukuni de l’ancien Premier ministre, Koizumi Jun’ichirô, ne constituent que les manifestations les plus évidentes. Le Japon est-il pour autant en train de s’engager à nouveau dans la voie du nationalisme et du culte impérial ?

À travers l’analyse approfondie de l’idéologie du principal lobby shintô du Japon contemporain et des relations que celui-ci entretient avec les conservateurs du Parti libéral démocrate, cet ouvrage se propose de répondre à cette interrogation.

Il ne s’agit cependant pas d’une simple monographie puisque l’autre ambition de ce livre est, par une mise en perspective avec les cas américain et français, de proposer un modèle théorique rendant compte des liens pouvant exister entre religion et politique dans les démocraties contemporaines.

Pour commander l’ouvrage :  http://www.editions-harmattan.fr

Plus infos …

Call for PhD Fellowship Applicants

A PhD scholarship is available as part of the research project Virtual Shanghai with the Lyons Institute of East Asian Studies (Institut d’Asie Orientale).

The deadline for submission of the application and supporting documents is 21 July 2010.

Within the general research program of the Virtual Shanghai Project, we are opening up a new research topic: “Wars in Shanghai”. It will cover a broad time span, from the mid-19th century to 1950, but the Ph.D. may focus on a more specific period. In methodological terms, we shall approach this topic from the angle of ‘spatial history’ and work it out through the tools of the Virtual Shanghai platform.

The Virtual Shanghai Project is seeking a candidate in the following disciplines: History, Historical geography, Geography, or Chinese studies. The candidate will have a solid training in at least one of these fields of scholarship, a good knowledge of the Chinese language with a certified capacity to read and process documents in Chinese. A solid command of English is also expected, including writing skills. As the Virtual Shanghai Project relies very much on new technologies, a familiarity with Internet and computer software will be an asset.

A full presentation of the fellowship, as well as the application form is available on line on the following page.

Bourse de doctorat « Virtual Shanghai »

Une bourse de doctorat est offerte dans le cadre du projet de recherche Virtual Shanghai au sein de l’Institut d’Asie Orientale.

La date limite pour le dépôt de la demande et des pièces justificatives est fixée au 21 juillet 2010.

Cette bourse n’est ouverte qu’aux étudiant(e)s ayant obtenu leur diplôme de M2 en 2010 (année universitaire 2009-2010)

Le Projet Virtual Shanghai recherche un candidat dans les disciplines suivantes : histoire, géographie historique, géographie, ou études chinoises. Le candidat devra avoir une solide formation dans au moins un de ces domaines, une bonne connaissance de la langue chinoise avec une capacité certifiée à lire et traiter des documents en chinois. Une bonne maîtrise de l’anglais, y compris pour rédiger, est aussi demandée. Comme le projet Virtual Shanghai s’appuie beaucoup sur les nouvelles technologies, une familiarité avec Internet et différents logiciels constituera un plus.

Profil de la bourse et formulaire de candidature