Exil tibétain et transferts religieux : l’exemple de la communauté tibétaine à Taïwan

Lundi 14 mai 2018, 11h00-12h30, Intervention de Fabienne Jagou (EFEO) au Séminaire de l’EFEO Paris sur le thème : « Exil tibétain et transferts religieux : l’exemple de la communauté tibétaine à Taïwan ».

Cette conférence est intégrée au séminaire de Master « Asies » (EFEO-EHESS-EPHE) dont le thème est : Exils et migrations.

Résumé : Depuis l’avènement de la République populaire de Chine (1949) et l’incorporation administrative du Tibet à la Chine continentale (1950), de nombreux maîtres réincarnés tibétains et des moines ont quitté le Tibet et pris refuge en Inde, dans les pays himalayens, aux Etats-Unis, en Europe et dans les pays asiatiques émergents. À l’étranger, ils réagissent de diverses façons aux nouveaux environnements religieux, sociaux, économiques et politiques auxquels il sont confrontés. Certains décident de conserver une tradition dite « authentique » de transmission et de pratiques bouddhiques tandis que d’autres innovent et adaptent leurs enseignements.

Au cours de cette communication, j’analyserai les causes à l’origine des choix de conservatisme ou d’adaptabilité des maîtres tibétains et la façon dont ils donnent à voir les attentes et la réception de leurs enseignements par les populations locales, en suivant l’exemple de la communauté religieuse tibétaine à Taïwan.

Plus info : https://cecmc.hypotheses.org/40024

Séminaire de l’IAO : François Guillemot

Vendredi 25 mai 2018, Salle de réunion de l’IAO (D4.070), de 14h à 15h30

« Le Viêt-Nam et ses fractures : paradigme d’une histoire interne »

François Guillemot est historien, ingénieur de recherche CNRS à l’Institut d’Asie Orientale, auteur de plusieurs études sur le Viêt-Nam contemporain.

Résumé : Le Viêt-Nam, connu pour sa lutte héroïque pour l’indépendance, fut un des grands mythes du XXe siècle. Entre décolonisation et guerre fratricide, son histoire apparaît comme exemplaire mais que sait-on de ses fractures internes ? Quels furent les chemins des possibles pour ce pays colonisé et décolonisé dans la violence ? Quelles furent ses sources d’inspiration ? Quels types de révolutions et de guerres ce pays a-t-il traversé au cours du XXe siècle ? Autour de la publication de son ouvrage, l’auteur explique sa démarche, une histoire « vue de l’intérieur » qui consiste à replacer les Vietnamiens au cœur de l’histoire contemporaine de leur pays.

Séminaire de l’IAO : Adrienne Sala

Vendredi 27 avril 2018, Salle de réunion de l’IAO (D4.070), de 14h à 15h30

« Le rôle des avocats dans la construction des problèmes publics au Japon »

Adrienne Sala est ATER à Sciences Po Lyon, rattachée à l’IAO.

Résumé : Cette présentation propose de questionner la force réformatrice du droit à travers son usage par les avocats dans le cas du Japon. Nous analyserons l’acquisition de ressources (financière, humaine et sociale), de savoir-faire et d’expertise par ces professionnels du droit pour construire et défendre une cause, articulée à l’organisation d’actions collectives et de mouvements sociaux. Dans la continuité de nos précédents travaux, nous nous intéresserons plus particulièrement aux actions de quelques avocats engagés pour défendre les victimes de mort par surmenage (karōshi 過労死), aux avancées législatives obtenues ainsi qu’aux limites dans les réformes structurelles.

Séminaire de l’IAO : Jean-Michel Butel

Vendredi 23 mars 2018, Salle de réunion de l’IAO (D4.070), de 14h à 15h30

« La réécriture des histoires locales dans le Japon moderne : le cas de l’île de Hachijô »

Jean-Michel Butel, Ethnologue du Japon, maître de conférences à l’INALCO

Résumé : Hachijô-jima est une petite île du Pacifique administrée par la Métropole de Tokyo. Le récit le plus officiel de son histoire a été élaboré localement à partir du milieu du 19e siècle, revu par les fonctionnaires de Meiji, puis avalisé par les ethnologues au 20e siècle. Le discours concernant l’île est ainsi issu d’un long processus de validation par différentes autorités : politiques, administratives, policières, scientifiques, et est allé de pair avec de nombreux oublis mémoriels. Cette conférence tentera de montrer comment l’enquête ethnologique peut être efficace dans l’analyse des mécanismes de construction de l’histoire et des rapports de l’Etat japonais moderne à ses régions.

Séminaire de l’IAO : Eugénie Mérieau

Vendredi 2 février 2018, Salle de réunion de l’IAO (D4.070), de 14h à 15h30

« L’ancien droit siamois, réinterprétation bouddhiste du Code de Manou hindou ? Réflexions à partir de l’étude des rapports entre royauté et droit « 

Eugénie Mérieau est post-doctorante auprès de la Chaire de constitutionnalisme comparé de l’Université de Göttingen.

Résumé : C’est par l’intermédiaire des peuples Môns que le droit hindou est parvenu aux peuples bouddhistes du Siam. Le code de Manou inspira, à partir des 14ème – 15ème siècles, le Phra Thammasat siamois, récit des origines du monde, des lois qui le régissent, et des devoirs du roi, ainsi que la Loi du Palais, ordonnant la vie dans l’enceinte du Palais. Jusqu’au début du 20ème siècle, le droit régissant la royauté demeure principalement composé de ces deux textes inspirés du droit hindou. Cette présentation s’attachera à analyser la transposition du droit hindou aux peuples bouddhistes et ses implications en ce qui concerne les rapports entre royauté et droit.

Séminaire de l’IAO : Alain Delissen

Vendredi 19 janvier 2018, Salle de réunion de l’IAO (D4.070), de 14h à 15h30

« Ch’oe Namsǒn, Corée, 1908 : le commencement de la fin  »

Alain Delissen est historien, géographe et coréaniste. Il est le directeur d’études à l’EHESS et le directeur de l’Institut d’Etudes Coréennes du Collège de France.

Résumé : « Que faire ? » se demande en 1908 un jeune homme, Ch’oe Namsǒn (1890-1957) au moment même où son pays, la Corée, est suspendu entre Protectorat (1905) et annexion par le Japon (1910). Cette année-là, il invente la poésie coréenne moderne et lance la revue Sonyǒn (少年 – Garçon) où il se fait historien et géographe d’un pays menacé de disparition. On connaît la suite qui, au terme d’une brillante carrière en situation coloniale, conduit ce prolifique inventeur des études coréennes modernes (朝鮮學) au banc de l’infamie, emprisonné pour collaboration en 1949. Comment rendre compte de cette trajectoire et de sa postérité postcoloniale ? Cette conférence abordera les formes, matérielles, sociales ou symboliques, qui furent celles que prirent les contacts durant la période coloniale, autour de l’une de ses grandes figures, afin de revisiter les problématiques dominantes (résistance, collaboration).

Séminaire de l’IAO : Roel Sterckx

Jeudi 14 décembre 2017, Salle de réunion de l’IAO (D4.070), de 14h à 15h30

« Farmer and Philosopher in Early China »

Roel Sterckx is Joseph Needham Professor of Chinese History, Science and Civilisation at the University of Cambridge and Fellow of Clare College. His publications include The Animal and the Daemon in Early China (SUNY Press, 2002) and Food, Sacrifice and Sagehood in Early China (Cambridge University Press, 2011. With Romain Graziani, he co-edited De l’Esprit aux Esprits : Enquête sur la notion de shen en Chine (Saint-Denis : Presses Universitaires de Vincennes, 2007). In 2013 he was elected Fellow of the British Academy.

Résumé : In early China the language used to describe agricultural life was a much used medium for social and political commentary. Philosophical, literary, and ritual texts contain a repository of figurative language in the form of agronomic metaphors and analogies. In this lecture we will explore how agriculture figures in the language of Chinese “philosophical” discourse, and what, if anything, the masters of philosophy Chineteach us about agriculture. Rather than approaching figurative language as a purely literary or rhetorical device aimed at making a moral or philosophical point, I suggest that we ought to be open to the possibility that agronomic metaphors and analogies belonged to the normal register of tools used to analyse and describe nature and the management of natural resources in ancient China. They served as didactic devices to convey social and political ideas and perhaps even to transmit a modicum of technical knowledge. I will present a range of examples that offer different interpretative possibilities.

Séminaire de l’IAO : Alice Travers

Jeudi 30 novembre 2017, Salle de réunion de l’IAO (D4.070), de 14h à 15h30

« La mobilité sociale dans l’armée tibétaine (18e-20e siècles) »

Alice Travers, Chercheure au CNRS (CRCAO), travaille sur l’histoire sociale du Tibet et sur l’histoire de l’armée du Ganden phodrang (1642-1959) dans le cadre du projet ERC TibArmy.

Résumé : Le gouvernement tibétain du Ganden phodrang recrutait dans son armée des soldats de toutes origines sociales. La hiérarchie militaire était composée, dans ses plus hautes strates, d’une majorité de nobles tandis que les officiers subalternes et les soldats du rang provenaient de strates sociales roturières (mi ser). Un examen détaillé de la composition des troupes montre que plusieurs tentatives d’ouvrir les positions d’officiers à l’avancement selon un principe plus méritocratique, menées entre la fin du XVIIIe siècle et le milieu du XXe siècle, ont échoué. Basée sur une approche prosopographique nourrie par des récits autobiographiques écrits et oraux de soldats et des listes de soldats, la présentation s’attachera à étudier de façon plus générale les possibilités de mobilité sociale offertes par l’armée tibétaine.

Séminaire de l’IAO : Florence Galmiche

Jeudi 16 novembre 2017, Salle de réunion de l’IAO (D4.070), de 14h à 15h30

« Relations à l’histoire et commémorations dans le bouddhisme sud-coréen contemporain »

Florence Galmiche est maitresse de conférence à l’université Paris-Diderot, elle mène des recherches en anthropologie sur la Corée.

Résumé : Cette présentation comprendra deux directions principales. Elle visera dans un premier temps à décrire la situation et les principaux enjeux du bouddhisme contemporain en Corée du Sud, notamment en ce qui concerne les relations entre les institutions monastiques et la société. Dans un second temps, elle abordera plus spécifiquement la place de l’histoire récente au sein du bouddhisme coréen, notamment sous l’angle des cérémonies d’hommage aux morts. Elle analysera le rôle des rites dédiés aux morts de la Guerre du Pacifique ou de la Guerre de Corée à la fois pour les familles et dans le cadre de combats politiques.

Séminaire de l’IAO : Jean Baffie

Jeudi 9 novembre 2017, Salle de réunion de l’IAO (D4.070), de 14h à 15h30

« L’armée thaïlandaise, “jouer” à la politique (เล่นการเมือง) plutôt que faire la guerre (ทำสงคราม) »

Jean Baffie (CNRS) est socio-anthropologue spécialiste de la Thaïlande à l’Institut de Recherches Asiatiques (Aix-Marseille).

Résumé : Institution récente – dans sa forme moderne, elle ne date que du début du 20e siècle –, l’armée thaïlandaise a réussi à accumuler un important capital de prestige, sans jamais être sortie totalement victorieuse d’un conflit. Elle a pu permettre la promotion d’une élite proprement thaïe face à une classe d’entrepreneurs presque entièrement chinoise. En dépit de cas bien connus, elle garde une image relativement propre, dans un pays où la corruption est endémique. Ces éléments contribuent à expliquer un rôle politique ancien et persistant.

Séminaire de l’IAO : François Robinne

Jeudi 19 octobre 2017, Salle de réunion de l’IAO (D4.070), de 14h à 15h30

« Birmanie : la transition démocratique dans l’impasse »

François Robinne, directeur de recherche au CNRS et membre de l’IAO, est anthropologue, spécialiste reconnu de la Birmanie et des formations identitaires en Asie du Sud-Est.

Résumé : Soixante dix-ans après l’indépendance de la Birmanie (Myanmar) et à peu près autant d’années de guerre civile, la question qui se pose est double : d’une part, comprendre le mécanisme institutionnel ayant conduit à la création d’un Etat ethnique, d’autre part, interroger le caractère tenu pour irréversible de cette dynamique ethnicisante.

Le regard croisé porté sur la transition démocratique décrypte dans un premier temps les composantes du processus en cours : 1) Structure tripartite de la Birmanie contemporaine, 2) Orientation multi-culturaliste des Constitutions, 3) Recensements dans la lignée desquels repose la loi de citoyenneté.

La possibilité d’un Etat nation, cosmopolite et transethnique sera ensuite discutée.

Séminaire de l’IAO : Cléa Patin

Jeudi 5 octobre 2017, Salle de réunion de l’IAO (R66), de 14h à 15h30

« Investissements boursiers, fonciers et artistiques : un mélange explosif sur le marché de l’art au Japon ? Le cas de la « bulle spéculative » »

Cléa Patin est maître de conférences à l’université Lyon 3. Spécialiste de sociologie de l’art et des industries culturelles, sa thèse de doctorat reçu le prix Shibusawa-Claudel 2013.

Résumé : « Le Japon va tout racheter ! ». Les observateurs occidentaux se sont plaints pendant la seconde moitié des années 1980 du départ des chefs-d’œuvre européens vers l’archipel. Cette « bulle spéculative » a modifié en profondeur la structure du marché de l’art. Les années 1987-1989 ont vu s’opérer un élargissement spectaculaire du socle des acheteurs, qui ont perçu dans l’investissement artistique un moyen de diversifier leur activité, voire de mener des opérations peu licites à des fins de refinancement ou d’évasion fiscale. Pourtant, comme on le verra, la récession n’a pas manqué de les rattraper au début des années 1990, entraînant faillites et scandales en chaîne, ainsi que le reflux massif des œuvres – pour la majeure partie dans leurs pays d’origine.

Programme du Séminaire de l’IAO, automne 2017

Organisé par Arnaud Nanta

Jeudi 5 octobre 2017, Salle de réunion de l’IAO (R66), de 14h à 15h30
Cléa Patin (Université Lyon 3), « Investissements boursiers, fonciers et artistiques : un mélange explosif sur le marché de l’art ? Le cas d’une « bulle spéculative » »

Jeudi 19 octobre 2017, Salle de réunion de l’IAO (R66), de 14h à 15h30
François Robinne (CNRS, IAO), « Birmanie : la transition démocratique dans l’impasse »

Jeudi 9 novembre 2017, Salle de réunion de l’IAO (R66), de 14h à 15h30
Jean Baffie (CNRS, IrAsia), « L’armée thaïlandaise :le goût du pouvoir politique plus que de l’action militaire »

Jeudi 16 novembre 2017, Salle de réunion de l’IAO (R66), de 14h à 15h30
Florence Galmiche (Université Paris-Diderot), « Relations à l’histoire et commémorations dans le bouddhisme sud-coréen contemporain »

Jeudi 30 novembre 2017, Salle de réunion de l’IAO (R66), de 14h à 15h30
Alice Travers (CNRS, CRCAO), « La mobilité sociale dans l’armée tibétaine (18e-20e siècles) »

Jeudi 14 décembre 2017, Salle de réunion de l’IAO (R66), de 14h à 15h30
Roel Sterckx (Université de Cambridge), « Farmer and Philosopher in Early China »

Plus info : http://iao.cnrs.fr/spip.php?article102

Journée des doctorants et post-doctorants de l’IAO

Jeudi 29 juin 2017 de 10h15 à 17h15 – IAO, ENS Lyon Campus Descartes, R66

Programme

10h15 à 10h30 : accueil des participants en salle de réunion de l’IAO (R66)

  • 10h30 à 11h15 : Marion COUSIN (Post-doctorante; docteur en Épistémologie, histoire des sciences et des techniques). Les manuels de géométrie dans le Japon de l’ère Meiji (1868-1912) : des témoins des révolutions du livre et de l’enseignement des mathématiques
  • 11h15 à 12h00 : Marie-Elizabeth NUSSBAUMER (Doctorante en anthropologie), Les artistes ‘chinois » de Nouvelle Calédonie: production et contraintes

12h00-13h30 : Pause déjeuner (restaurant universitaire Descartes) 

  • 13h30 à 14h15 : CHEN Nishan (Doctorante en histoire),Customs surveys on inheritance in early 20th century China—the unified questionnaire from the central government and its local responses
  • 14h15 à 15H00 : Théo CLEMENT (Doctorant en sciences politiques),Stratégie de non-engagement? Politiques d’intégration économique chinoises vis-à-vis de la Corée du Nord

15h00 à 15h30 : Pause

  • 15h30 à 16h15 : Mandiou TRAORE (Doctorant en sciences politiques), Le  Règlement du contentieux des affaires devant la Cour commune de justice et d’arbitrage de l’OHADA (Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des affaires)
  • 16h15 à 17h00 : Antoine BAYLE (Doctorant en anthropologie), 26-12-2004, de l’évènement au processus. Anthropologie de la catastrophe au Sri Lanka

17h00 à 17h15 : Discussion générale et bilan de la journée

A partir de 17h15 : Garden party de l’IAO (jusqu’à 19h30 environ)

Résumé de présentation

Séminaire de l’IAO : Salima Bekbolotova


« Economic integration processes in Central Asia and China’s “New Silk Road” initiative »

Salima Bekbolotova, Associate Professor of Economics, American University of Central Asia, Kyrgyzstan & FMSH research fellow, IAO (UMR 5062)

Lundi 29 mai 2017, Salle de réunion de l’IAO (R66), de 14h à 15h30

Résumé : This research seminar is devoted to uncover economic development peculiarities of Central Asian countries in the context of contemporary integration and globalization processes. The author’s view on the model of economic reforms of Central Asian countries will be presented. She will describe reasons behind economic failure of the region since their independence, and discuss its economic development prospects. Special attention during the seminar will be paid to economic challenges of membership of Kyrgyzstan and Kazakhstan in the Eurasian Economic Union (EEU), as well as to disputes of possible accession of other CA countries to the EEU. The author will also concentrate on some economic implications for CA countries within the China’s “One Belt, One Road” (OBOR) initiative framework (“new silk road”).