De Rama X à Akihito : les derniers monarques asiatiques

Hommage au roi thaïlandais Bhumibol Adulyadej mort le 13 octobre 2016, à Bangkok. Crédits : LILLIAN SUWANRUMPHA

Le 6 février 2018, Franck Michelin, professeur à la Teikyo University (Tokyo), chercheur associé de l’IAO, intervient dans l’émission de Florian Delorme « Les monarchies modernes » sur France Culture.

« En octobre dernier, un an après la mort du roi de Thaïlande, des centaines de milliers de personnes se sont rassemblées devant le palais royal à Bangkok pour rendre hommage au monarque Bhumibol Adulyadej. Des funérailles grandioses, à la hauteur de la dévotion du peuple pour ce souverain qui régnait depuis 70 ans.

Dans un pays régulièrement frappé par les coups d’Etat militaires – 19 tentatives dont 12 réussies en moins d’un siècle -, la mort du roi Bhumibol ouvre une nouvelle période d’instabilité et réveille les craintes de nouvelles tensions entre défenseur de la monarchie et partisans de la démocratie.

En 2014, le Premier ministre Yingluck Shinawatra, élue trois ans plus tôt, était renversée par un putsch militaire, qui a propulsé le général Prayut Chan-ocha à la tête de l’ancien royaume de Siam devenue une monarchie parlementaire dans les années 30.

Depuis cette date, les élections n’ont cessé d’être repoussées, le prochain scrutin législatif a été fixé au mois de novembre 2018.

Alors, face à une armée qui s’est peu à peu attribuée le rôle de défenseur de la monarchie, quel rôle le nouveau souverain Rama X peut-il jouer ? »

Plus information sur France Culture
Lien vers l’émission

© Source photo : Hommage au roi thaïlandais Bhumibol Adulyadej, mort le 13 octobre 2016, à Bangkok – Crédits : LILLIAN SUWANRUMPHA – AFP

Nouvel An Lunaire 2018

Comme chaque année, l’ENS de Lyon et l’Institut d’Asie Orientale (IAO) fêteront le nouvel an lunaire 農曆新年, placé cette année sous le signe du Chien.

Lundi 5 mars 2018, 16h30 -22h00
Théâtre Kantor – Site René Descartes

Soirée cinéma – Asie et gastronomie :

16h30 : Ouverture du Nouvel an lunaire – Allocutions – Présentation des films : table ronde avec Romain Graziani, Elise Domenach ( ENS de Lyon)

17h00-19h30 : projection film n° 1 : タンポポ (Tampopo), de Itami Jūzo, 1h58min (1985)
Tanpopo (Pissenlit) qui élève seule son fils, tient un petit restaurant de ramen, les nouilles japonaises. Elle vit sobrement jusqu’au jour à l’un de ses clients décide de l’aider à trouver la meilleures de toutes les recettes.
Tanpopo est le 3e des dix films écrits et réalisés par Itami Jūzō (1933-1997). C’est aussi le film qui lui assura sa renommée internationale. Sortie en 1985, cette comédie japonaise est, selon son auteur, le premier « ramen-western ».
Selon le critique Roger Ebert du Chicago-sun Times (11 sept. 1987), « ce film, très très japonais, qui semble ne faire aucun effort pour communiquer avec d’autres cultures, est universel, justement pour cette même raison. Qui ne peut s’identifier à la quête des pâtes parfaites ? »
Japon, 1985, de Itami Jūzō, avec YAMAZAKI Tsutomu, MIYAMOTO Nobuko, WATANABE Ken

19h30-20h00 : pause

20h00-22h00 : projection film n° 2 饮食男女 (Sucré Salé) de Ang Lee, 2h04min (1994)
Yin shi nan nu, Sucré-Salé en français, Eat Drink Man Woman en anglais,
A Taipei, M. Chu, cuisinier de renom, vit seul avec ses trois filles adultes, dont les vies prennent des trajectoires différentes, symboliques du Taiwan des années 90. Le dimanche, la famille se retrouve autour des somptueux mets préparés par leur père.
Yin shi nan nu, dont le titre fait référence au Livre des Rites de Confucius, est le 3e film de Ang Lee. Acclamé par la critique internationale, selon Hal Hinson du Washington Post (19 août 1994) « c’est une magnifique balance d’éléments, à la fois moelleux, harmonieux, poignants et drôles ».
Taiwan, 1994, de ANG Lee, avec LUNG Sihung, WANG Yu-Wen, WU Chien-Lien

Entrée libre sur inscription :
ttps://www.weezevent.com/nouvel-an-lunaire-asie-et-gastronomie
Plus info sur l’Agenda de l’ENS de Lyon

Le Viêt Nam contemporain entre ruptures et constructions

François Guillemot, Ingénieur de recherche au CNRS et chercheur à l’IAO, intervient cette semaine (du lundi 5 au vendredi 9 février à 13h15) dans l’émission de Véronique Alzieu « La suite de histoire » sur RCF. Il revient sur l’histoire interne d’un pays marqué par les bouleversements politiques et les guerres au cours du XXe siècle.

L’histoire contemporaine du Viêt Nam est marquée par de profondes fractures. L’État nation réunifié d’aujourd’hui doit faire face à de nouveaux défis dans le contexte de mondialisation.

Lien vers la première émission
Lien vers l’intégrale diffusée le samedi 10 février à 14h

Vies Suspendues – Cinéma Documentaire et Débat Public

14 novembre 2017 à 19h, ENS de Lyon – Amphi Descartes, projection du film « La terre abandonnée » lors la deuxième édition du Festival Interférences du 8 au 18 novembre 2017 à Lyon.

En présence de Kurumi SUGITA, Chercheuse associée de l’Institut d’Asie Orientale à l’ENS de Lyon, Fondatrice de l’association Nos Voisins Lointains 3.11 et ROMAIN J. Garcier, Maître de conférences en géographie à l’ENS de Lyon.

Depuis la catastrophe de Fukushima, de nombreux documentaires produisent des images au plus près des habitants qui ont façonné ce paysage millénaire. Malgré la contamination avérée, l’évidence de perpétuer leur présence sur le territoire l’emporte sur le déracinement imposé.

Plus info : http://www.lacitedoc.com/14-novembre-19h

Se reconstruire après la dictature – Cinéma Documentaire et Débat Public

18 novembre 2017 à 15h, Bibliothèque du 1er, 7 rue Saint-Polycarpe Lyon 1er, projection du film « Birmanie, les chemins de la réintégration » lors la deuxième édition du Festival Interférences du 8 au 18 novembre 2017 à Lyon.

En présence de François ROBINNE, Anthropologue et directeur de recherche au CNRS. Institut d’Asie orientale. ENS de Lyon.

Comment revenir à la vie après des années d’enfermements et de sévices ? Tour à tour meurtris dans leur chair et dans leur âme, des hommes s’entraident pour organiser leur réintégration sans attendre la rédemption, dans une société où le sourire est de mise et la sagesse du Bouddha portée en écharpe.

Plus info : http://www.lacitedoc.com/c18-novembre-15h-1er

Stéphane Corcuff : Prix de la fondation culturelle franco-taiwanaise

Pot de l’IAO, le 14 novembre 2017 à 18h, Salle de réunion de l’IAO (D4.070)

Le prix de la Fondation culturelle franco-taiwanaise, fondé, géré et financé par l’Académie des Sciences morales et politiques de l’Institut de France et le Ministère taiwanais de la culture, couronne depuis 1996 des travaux d’artistes, de traducteurs et d’universitaires ayant oeuvré à une meilleure connaissance des cultures chinoise et taiwanaise en France.

Stéphane Corcuff rentrant parmi nous après six années passées à Taiwan sur les sept dernières années, cette réunion informelle et amicale sera l’occasion pour lui de nous faire un bref bilan de son passage à la tête du CEFC Taipei et de ses thèmes de recherches en cours, ainsi que des éléments qui ont été mis en avant par l’Institut et le Ministère de la culture dans le choix du jury pour le 22e prix de la Fondation.

Christopher Goscha : Prix littéraire en histoire

Le professeur Christopher Goscha, du Département d’histoire, a remporté le John K. Fairbank Prize for East Asian history pour son ouvrage Vietnam: A New History (Basic Books, 2016). Ce prix lui sera décerné dans le cadre du congrès annuel de l’American Historical Association, qui aura lieu du 4 au 7 janvier prochains à Washington. Ce prix est offert chaque année à un ouvrage original portant sur l’histoire post-1800 de la Chine, du Vietnam, de l’Asie centrale, de la Mongolie, de la Mandchourie, de la Corée ou du Japon.

Le Vietnam d’aujourd’hui est une mosaïque fascinante de gens, de langues et de cultures – ce petit pays héberge plus de 50 groupes ethniques parlant plus d’une demi-douzaine de langues. Cette extraordinaire diversité est l’héritage de plusieurs siècles marqués par de nombreuses reconfigurations politiques. Dans Vietnam: A New History, Christopher Goscha raconte l’histoire du pays, de l’Antiquité à nos jours. «Des générations d’empereurs, de rebelles, de prêtres et de colonisateurs ont laissé un héritage complexe dans ce pays remarquable, écrit-il. La mainmise des Chinois, des Français et des Japonais a refaçonné et modernisé le pays, comme l’ont fait les visées coloniales des Vietnamiens eux-mêmes lorsqu’ils ont voulu étendre leur influence au sud du delta du Fleuve Rouge.» Des grands seigneurs Trinh et Nguyen au 17e siècle à la guerre du Vietnam, en passant par les colonisateurs français qui l’ont annexé avec le Laos et le Cambodge au sein de l’Indochine, plusieurs dynasties et États ont régné sur  – et se sont battus pour – ce qui est devenu le Vietnam. Tandis que de plus en plus de touristes y affluent et que l’Asie du Sud-Est est de nouveau le théâtre d’intenses rivalités, cet ouvrage se présente comme la référence historique incontournable à propos du Vietnam.

L’ouvrage du professeur Goscha est également l’un des dix finalistes pour le Cundill History Prize, doté d’une bourse de 75 000 dollars US. Ce prix, décerné par l’Université McGill, récompense le meilleur ouvrage d’histoire écrit en anglais. Le gagnant de ce prix sera dévoilé le 16 novembre prochain.

Guerre du Vietnam : Héritages stratégiques de la guerre

Benoît de Tréglodé, chercheur à l’IRSEM (Institut de recherche stratégique de l’École militaire) et François Guillemot, ingénieur de recherche CNRS à l’IAO (Institut d’Asie Orientale) ont participé à l’émission d’Emmanuel Laurentin La fabrique de l’histoire le 21 septembre 2017. Les deux historiens ont discuté des questions de stratégie pendant la guerre du Viêt-Nam, ils ont évoqué la pensée polémologique vietnamienne et rappelé l’implication internationale du conflit vietnamien de chaque côté du 17e Parallèle. La discussion a également porté sur le documentaire de Ken Burns et Lynn Novick, l’impact des images pendant la guerre, l’accès aux sources archivistiques et les répercussions du conflit sur la société actuelle.

A réécouter en podcast :  [https://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-lhistoire/guerre-du-vietnam-44-heritages-strategiques-de-la-guerre->https://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-lhistoire/guerre-du-vietnam-44-heritages-strategiques-de-la-guerre]

Cérémonie de remise de la décoration de l’Ordre du Soleil Levant à Yveline Lecler

Le lundi 19 juin, notre collègue Yveline Lecler, professeur émérite de Sciences Po Lyon, recevra l’Ordre du Soleil Levant des mains du Consul du Japon à Lyon, M. Ryuichirō Kobayashi. Cette remise de décoration se fera en présence de Renaud Payre, directeur de Sciences Po Lyon, Jean-François Pinton, président de l’ENS de Lyon et de Béatrice Jaluzot, directrice de l’IAO.

Il s’agit de la deuxième distinction la plus haute dans la hiérarchie des ordres japonais, il est très rare qu’elle soit remise.

Mme Lecler est ainsi récompensée pour les services qu’elle a rendus tout au long de sa carrière pour le développement des relations franco-japonaises. Parmi ses importantes contributions, elle a formé à la connaissance du Japon contemporain de nombreux spécialistes.

Toutes nos félicitations à Yveline Lecler.

Nouvel an lunaire 2017

nouvelan2017Comme chaque année, l’ENS de Lyon et l’Institut d’Asie Orientale (IAO) fêteront le nouvel an lunaire 農曆新年, placé cette année sous le signe du Coq.

Au programme :

Lundi 6 février 2017, 17h – 21h

17h : Conférence-débat « L’empereur mis à nu par ses monnaies, même » par François Thierry, spécialiste de l’histoire politique et sociale de la Chine antique et conservateur général, chargé des monnaies orientales au Département des Monnaies et Médailles de la Bibliothèque Nationale de France, auteur de La ruine du Qin, éd. Vuibert, 2013 et Romain Graziani, professeur à l’ENS de Lyon.

18h15-21h : projection du film L’empereur et l’Assassin, de Chen Kaige (1998), en VO.

Entrée ouverte à tous dans la limite des places disponibles.

Contact : beatrice.jaluzot@ens-lyon.fr

Festival Kinotayo – 11e festival du cinéma japonais contemporain

festivalkinotayoLes Cinémas Lumière sont heureux d’accueillir la 11ème édition du Festival Kinotayo.

Ce festival sur le cinéma japonais contemporain, vous permet de découvrir 7 films inédits ou en avant-première à Lyon, du 14 au 18 Janvier, dans les salles CNP Terreaux, CNP Bellecour et La Fourmi.

La programmation propose notamment le film d’animation Your Name de Makoto Shinkai, ou encore Harmonium de Koji Fukuda, lauréat du Prix du Jury – Un certain Regard 2016.

Pour plus d’informations : http://cinema-cnp-bellecour.com/festival-kinotayo11e-festival-du-cinema-japonais-contemporain/

Panorama des cinémas chinois

affiche_panoramacinemachinoisDu 4 octobre 2016 au 5 octobre 2016
Horaires à venir
Lieu(x) : Théâtre Kantor – ENS de Lyon – Site René Descartes – 15 parvis René Descartes 69007 Lyon

L’Institut d’Asie Orientale (IAO) et le Département des arts de l’ENS de Lyon organisent les 4 et 5 octobre 2016, en salle Kantor un « Panorama des cinémas chinois » avec des films réalisés par des cinéastes de la République populaire de Chine et de Taiwan.

Contact : Elise Domenach

王菊总领事访问里昂东亚学院

Mme_Wang_Ju

2016年1月28日,驻里昂总领事王菊应邀访问里昂东亚学院,与院长柏信农教授 (Jean-Pascal Bassino) 以及从事中国方向研究的学院师生座谈。

柏信农院长介绍了里昂东亚学院的建立和发展历史、研究方向、机构设置以及对外交往特别是与中国高校交往情况,表示目前东亚学院与中国合作伙伴关系发展顺利,今后希进一步深化双方友好合作。里昂高等师范学校和里昂政治学院有关部门负责人也分别介绍了各自学校与中国开展学术和学生交流情况,并展示了他们的研究成果。

王菊总领事说,里昂东亚学院长期以来致力于研究亚洲特别是中国,积极开展对华交流合作,为增进双方相互了解作出了积极贡献,对此表示敬意和感谢。中国驻里昂总领馆愿尽己所能,为包括东亚学院在内的里昂高校扩大与中国高校交往牵线搭桥,不断提升双方高等教育合作水平。

http://lyon.consulatchine.org/chn/zxxx/t1336101.htm

Nouvel an lunaire 2016, année du singe

affiche Monkey_V3
Organisée par l’Institut d’Asie Orientale

Du 2 au 3 février 2016
2 fév : 19h-23h, Théâtre Kantor – Site René Descartes, ENS de Lyon
3 fév : 18h-20h, Salle Toussaint Desanti – – Site René Descartes, ENS de Lyon

Programme :

Mardi 2 février : Soirée cinéma – ouverture du Nouvel an lunaire

    – Inauguration du Nouvel an lunaire par Jean-François Pinton, président de l’ENS de Lyon
    – Projections-débats :
    Deux fois la Chine : nouveaux territoires, nouvelles fictions cinématographiques

      – Présentations par Liuying Cao, doctorante à l’ENS de Lyon
      – Avant-première de Kaili Blues de Bi Gang (2015, 1h50), prix du meilleur réalisateur émergent au Festival de Locarno 2015
      – Projection exceptionnelle de Beijing Stories (地下香 / Underground Fragrance) de Pengfei Song (2015, 1h15), prix Fedeora du meilleur film à la Mostra de Venise 2015
      – Question-réponses en direct depuis la Chine avec Pengfei Song

Mercredi 3 février : Soirée conférence


    – La pénétration du bouddhisme dans la Chine impériale, conférence de Jacques Giès, Ancien président du Musée national des arts asiatiques – Guimet et Président de l’Association Asie-Sorbonne (Université Paris IV-Sorbonne)
    – Intervention de Deirdre Emmons, chargée des collections asiatiques au Musée des Confluences.
    – Débats animés par Romain Graziani, Professeur en études chinoises, ENS de Lyon

Contact : Béatrice Jaluzot, IAO

Partenaires :
Département des Arts de l’ENS de Lyon
Musée des Confluences