Nouvel An Lunaire 2024 – Inauguration

C’est la première année que nous célébrons le nouvel an lunaire à la date exacte : le 13 février !

Cette célébration annuelle est récurrente depuis plus de 12 ans, elle est l’occasion de remercier nos tutelles pour leur soutien constant et d’ouvrir notre laboratoire de recherche au public, afin d’en faire découvrir son activité.

Il s’inscrit dans la lignée des liens qui existent entre Lyon et l’Extrême Orient depuis la fin du XIXe siècle, époque où les grands industriels du textile lyonnais se sont tournés vers les pays lointains et en particulier, période où les soyeux lyonnais ont été chercher en extrême orient ce qui leur faisait défaut : les cocons de vers à soie sain et plus tard la soie grège. En retour, les commerçants japonais, les étudiants chinois, etc. sont venus à Lyon.

Depuis lors, ces liens fondés sur des échanges économiques ont toujours été maintenus, la présence de notre laboratoire est dans ce sillage.

L’IAO existe depuis 30 ans désormais et il est installé sur le site Descartes depuis 20 ans. Son objet de recherche est celui des sciences humaines appliquées à l’Asie orientale, afin d’en comprendre les sociétés contemporaines, leur fonctionnement, leur richesse et aussi leurs actions. Initialement, l’Unité était spécialisée sur la Chine et le Japon, depuis elle a élargi ses intérêts au Vietnam et à l’Indonésie.

Nous sommes une unité d’une cinquantaine de membres, en études aréales = à la fois disciplinaire et maîtrisant les langues de nos pays d’intérêt. Nous travaillons avec diverses méthodes des sciences sociales : les méthodes historiques, sociologiques, anthropologiques, en analyse politique. Nos sujets sont plus ou moins graves : le travail forcé, la colonisation, les institutions juridiques, les questions géopolitiques, la réparation des conflits, mais aussi la bd, la musique, l’art ou encore les questions religieuses.

En ces temps où la prise de conscience des enjeux climatiques nous conduit à prendre toutes les précautions nécessaires pour ne pas obérer notre avenir commun, il est temps de rappeler que la recherche sur des régions si éloignées n’est guère coûteuse, car le chercheur, s’il a besoin d’accorder ses connaissances avec des contacts de terrain, travaille essentiellement sur des matériaux et données collectés, des ouvrages publiés, des contacts à distance, grandement facilités.

Un premier vœu en conséquence : que cette prise de conscience ne fasse pas oublier l’immense richesse de ces civilisations et le caractère indispensable de leur connaissance à notre société qui reste malgré tout mondialisée.

De très vifs remerciements à :

– nos tutelles pour leur soutien sans faille : le CNRS, l’ENS de Lyon, l’Université Lyon 2 et à Sciences po Lyon,

– aux organisateurs de l’évènement : Norbert, jeune chercheur, François, service pao, Laurine et Joao, Jean Philippe, le régisseur du théâtre Kantor, le service de communication, Aude Riom, aux membres de l’équipe de l’IAO : Estelle, Zhang Yu, Camille

Meilleurs vœux pour cette année du dragon de bois !

Béatrice Jaluzot, directrice de l’IAO

Crédit photo : Guillemot / IAO


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Admin IAO (14 février 2024). Nouvel An Lunaire 2024 – Inauguration. Blog de l'IAO. Consulté le 14 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11sav


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search