Casablanca-Hanoï : une porte dérobée sur des histoires postcoloniales

 

Casablanca-Hanoï : une porte dérobée sur des histoires postcoloniales

Nelcya Delanoë & Caroline Grillot, Préface de François Guillemot, Casablanca-Hanoï : une porte dérobée sur des histoires postcoloniales, Éditions L’Harmattan, 2021. 162 p.

Cet ouvrage ouvre une porte dérobée sur l’histoire coloniale et postcoloniale de la France, du Viêt Nam et du Maroc à travers celle de quelques-uns de leurs héritiers – des soldats marocains déserteurs de l’armée française en Indochine et ralliés au Viêt Minh. Leur retour au Maroc en 1972 avec familles vietnamiennes ne signe pas la fin de cette saga. Quelques épouses et enfants n’ont pu en effet partir avec eux. A travers une enquête de douze ans, les deux autrices démontrent comment histoire, anthropologie, relations internationales et enjeux tant mémoriels que diplomatiques ont pu se rencontrer et s’élaborer à partir du destin de la dénommée Dung, une « poussière de poussières d’empire ».

Auteurs :

  • Nelcya Delanoë est Docteure d’État, Professeure émérite des Universités et ethnohistorienne.
  • Caroline Grillot est Docteure en anthropologie sociale et diplômée en sinologie (INALCO).
  • François Guillemot (préface) : Historien, analyste de sources, ingénieur de recherche au CNRS.

Plus d’information : https://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=67890


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Admin IAO (21 janvier 2021). Casablanca-Hanoï : une porte dérobée sur des histoires postcoloniales. Blog de l'IAO. Consulté le 14 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/psb8


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search