Exposition : L’Indochine et la mer (1858-1954)

L’exposition Indochine et la mer (1858-1954), co-organisée par l’IRASIA et les Archives nationales d’outre-mer (ANOM), a été inaugurée le jeudi 13 septembre à 17h30 en présence de son Excellence Nguyen Thiep, ambassadeur du Vietnam.

Depuis la découverte de cette partie de l’Asie par les prêtres des Missions Etrangères au XVIIe siècle au retrait de la France suite à la convention de Genève de 1954, l’histoire commune entre les Français et les Vietnamiens, Cambodgiens et Laotiens est marquée par la mer. C’est par la mer qu’est arrivée la domination française et par la mer également que les derniers Français ont quitté ces pays. Pendant près d’un siècle de présence, les Français ont introduit l’architecture navale européenne, construit des citadelles, révélé l’hydrographie, dessiné des cartes marines et mis en place les sciences maritimes.

Les Archives nationales d’outre-mer (ANOM) et l’Institut de recherches asiatiques (IrAsia), en collaboration avec le Service historique de la Défense, se proposent de rappeler,  à travers une présentation de documents, de photographies et de cartes extraits des fonds d’archives des ANOM, tout l’aspect maritime de l’ancienne Indochine, « la perle de l’empire ».

Entrée gratuite, du 14 septembre au 14 novembre 2018.

Lieu : Archives nationales d’outre-mer, 29 chemin du Moulin de Testas, Aix-en-Provence.

Ouvert du lundi au vendredi, de 9h à 16h45 sans interruption.

Les organisateurs :

– Les Archives nationales d’outre-mer (ANOM) : les archives nationales d’outre-mer ont été fondées au moment où  s’achevaient les décolonisations. Installées à Aix-en-Provence depuis 1966, elles ont pour mission de conserver les archives des ministères chargés des possessions françaises du XVIIe au XXe siècle, les archives transférées des anciennes colonies et de l’Algérie, s’y ajoutent des archives privées et d’entreprises, ainsi qu’une bibliothèque, une cartothèque et une iconothèque spécialisées.

– Institut de recherches asiatiques (IrAsia) : L’unité mixte de recherche IrAsia est née le 1er janvier 2012 de la fusion de l’IRSEA, « Institut de Recherche sur le Sud-Est Asiatique », avec l’équipe LEO2T, « Littératures d’Extrême-Orient, Textes et Traduction ». L’unité regroupe des chercheurs du CNRS et des enseignants-chercheurs de l’université d’Aix-Marseille (AMU) au sein de la Maison Asie-Pacifique (MAP) installée sur le campus Saint-Charles de Marseille.