Soutenance de thèse : Benoît Garnier

Le mardi 20 juin 2017 à 13h30, Benoît Garnier soutiendra sa thèse de doctorat intitulée : « Circulations transnationales et transformations de l’action publique : La mobilisation des sciences comportementales  dans la politique énergétique japonaise (2010-2016)  ». Cette thèse a été préparée sous la direction de Yveline Lecler et Mathieu Brugidou. La soutenance aura lieu dans la salle du conseil, Sciences Po Lyon.

Résumé de la thèse :

Le changement des comportements individuels s’est récemment imposé comme un objectif majeur pour l’action publique qui mobilise dans cette optique de nouveaux savoirs de gouvernement : les sciences comportementales. Cette thèse de doctorat examine les transformations de la politique énergétique japonaise, celle-ci témoignant précisément d’un recours croissant et explicite à ces savoirs pour changer les comportements. L’analyse combine des perspectives théoriques et méthodologiques issues de la sociologie de l’action publique, de l’approche socio-historique et des études sur les transferts de politiques publiques. La conduite d’une centaine d’entretiens semi-directifs a mis en évidence la dimension centrale des circulations transnationales, dans un contexte marqué par la prégnance des enjeux climatiques, le progrès des techniques et des connaissances, et l’accident de Fukushima. En effet, des entrepreneurs politiques et autres « acteurs programmatiques »  japonais se sont formés aux sciences comportementales en Europe et aux États-Unis. Ils sont ensuite parvenus à les inscrire à l’agenda et à les mobiliser, non sans hybridations, notamment dans deux expérimentations prises comme terrains d’étude : celle des réseaux électriques « intelligents » dans les Smart Communities, et celle des nudges et des Home Energy Reports de l’entreprise étasunienne Opower.

Le jury se compose de :

  • Mathieu Brugidou, chercheur HDR à EDF R&D (co-directeur de thèse)
  • Sophie Dubuisson-Quellier, directrice de recherche CNRS au CSO
  • Patrick Hassenteufel, professeur des universités à Sciences Po Saint German-en-Laye, (rapporteur)
  • Yveline Lecler, professeure émérite des universités à Sciences Po Lyon (directrice de thèse)
  • Renaud Payre, professeur des universités à Sciences Po Lyon
  • Bernard Thomann, professeur des universités à l’EHESS (rapporteur)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *