Nouvelle publication de Romain Graziani : Une voix pour l’évasion. Tsi K’ang et sa lettre de rupture

Couverture_RomainGraziani_2015

Romain Graziani, Une voix pour l’évasion. Tsi K’ang et sa lettre de rupture.
Suivi de : Tsi K’ang et l’art de la fugue. Editions Fata Morgana

Illustrations de Catherine Denis. 2015 ‒ 96 pages ‒ 14 x 22 cm ‒ ISBN 978.2.85194.943.1.

Extrait : Ce bref essai s’est construit en gravitant autour de sa «Lettre de rupture des liens d’amitié avec Shan Tao», que Xi Kang rédigea peu de temps avant de finir décapité par les autorités au terme d’un procès ignominieux. L’intérêt de cette lettre dépasse celui qu’inspire le cas de Xi Kang en son époque : elle constitue un moment remarquable dans l’histoire de la genèse et du développement de l’individu en Chine ancienne. Xi Kang se livre dans ce texte à l’entreprise pionnière d’un essai de construction de sa personnalité : il faut y voir, avec le recul de l’historien – et toute la prudence du sinologue –, la tentative confirmée d’un lettré qui, au lieu d’intégrer les rangs de l’administration impériale, s’affirme comme l’unique auteur de sa vie. Mais cette «proclamation d’indépendance» recèle d’autres motivations plus complexes qui exigent de son lecteur ou de son interprète de la considérer comme une fugue à sujets multiples.

Plus information : http://www.fatamorgana.fr/livres/une-voix-pour-l-evasion


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *